30 juin 2018 : Assemblée Générale Extraordinaire de l’ASES Football

Les super-vétérans et les élus de proximité avaient tenus à être présents pour cette Assemblée Générale Extraordinaire qui a marqué la fin des activités de sportives de l’ASES Football.

« En prenant la présidence du club, je savais que je serais certainement la dernier président de l’histoire du club. Et voilà, on y est, ce moment est arrivé. » D’emblée, le président Bernard Bloch donne le ton de cette Assemblée particulière avant de revenir sur le bilan de l’année écoulée.

Avant d’entrer dans les détails, il a demandé à l’assemblée de se lever pour respecter une minute de silence en souvenir de Michel Schulz et Pierre Weiss, deux dirigeants trop tôt disparus qui auront marqué la vie du club durant plusieurs décennies. Les amis de Pierre avaient d’ailleurs tenu à lui rendre un hommage particulier en engageant une équipe à son nom à l’occasion du FOOTà7 de l’énergie qui s’est terminé la veille au soir.

Passé ce moment d’émotion, Bernard est revenu sur le procès verbal de l’année précédente pour rappeler ce qu’il avait déjà exprimé douze mois plus tôt : « J’ai pris une décision personnelle qui touche l’ASES Football : après 30 ans au sein du comité de l’ASES Football, dont 10 en tant que président, je passerai le relais ce soir à un nouveau président et je quitterai le comité à la fin de la saison prochaine. » Le comité avait alors élu Pierre-Olivier Fund pour lui succéder, mais ce dernier avait dû malheureusement laisser le poste vacant quatre mois plus tard, pour raisons professionnelles et personnelles.

Bernard Bloch avait alors proposé au comité d’assurer la présidence jusqu’à la fin de la saison, précisant d’emblée qu’il s’agirait de préparer un futur pour les activités sportives sur le secteur de la Canardière. Sans attendre, il a dû gérer la mini-crise qui secouait également l’équipe-fanion après le départ de son entraîneur et décidé de confier les rênes de l’équipe constitué de Jihad Ahakkam et Sid Cheaibi.

Pour la saison écoulée, Bernard Bloch avait décidé de respecter, autant que possible, les vœux exprimés par Pierre-Olivier Fund lors de l’AG 2017 :

  • l’achat de nouveaux maillots marqués Meinau ;
  • la poursuite de la mixité entre les cultures et entre les générations, dans un contexte de repli communautaire ;
  • le renouvellement des actions sociales entreprises dans les établissements scolaires ;
  • le développement des rencontres avec le monde professionnel, notamment le collectif des Facilitateurs d’Alsace

Malgré tout, certains aspects n’ont pu être poursuivi, comme les actions d’insertion des personnes défavorisées menées avec le Conseil Départemental. Néanmoins, dès la reprise de sa présidence, Bernard Bloch a accéléré le processus de recrutement, via l’association Archimène, de Sid Cheaibi et de Jihad Ahakkam, afin de gérer la vie quotidienne du club (intendance, nettoyage et logistique notamment).

Côté sportifs, Pierre-Olivier Fund a répondu aux demandes des habitants du quartier en créant une troisième équipe seniors qui a d’emblée impulser une dynamique positive qui s’est traduite par sa montée en division supérieure. Idem pour les seniors 1 pour lesquels Pierre-Olivier Fund ambitionnait une montée de deux divisions en 3 ans : contrat bien parti pour être respecté avec une première montée dès cette année.

La progression de toutes les équipes de jeunes, à l’exception des U18, est également une satisfaction pour le club et ses encadrants :une belle saison des U13 Promotion et U13 A, des U11 A champions et beaucoup de bonheur de voir les 115 jeunes du club pratiquer leur sport préféré plusieurs jours par semaine.

Côté social, Bernard Bloch a rappelé la continuité des activités initiées par le club : un FOOTà7 de l’énergie réussi ; des interventions dans les écoles (appel d’offres de la Ville)

Pour toutes ces activités, le président a remercier les 31 encadrants bénévoles, trop peu nombreux mais actifs et certains hyper-impliqués. Bernard Bloch a insisté pour remercier, en plus des encadrants, Sid Cheaibi, Jihad Ahakkam et Thierry Viethen pour avoir réussi à relever les défis du club dans cette saison qui avait plutôt mal commencé.

Côté finances, malgré des recettes en baisse et des charges en augmentation, une gestion stricte des dépenses a permis au club de retrouver la zone verte et finir l’année avec un léger bénéfice.

L’arrêt sportif de la section Football de l’ASES au 30/6/2018

Après le bilan de la saison écoulée, Bernard Bloch a abordé LE sujet de cette Assemblée Générale Extraordinaire : l’arrêt sportif de la section Football de l’ASES au 30/6/2018.

« Dès le lendemain de ma reprise du poste de président du club en octobre dernier, je suis allé rencontrer Mathieu Cahn pour l’informer que le club s’arrêterait en fin de saison et lui demandait si la Ville était d’accord de laisser une chance à un nouveau projet associatif d’émerger. Le 25 novembre, avec le soutien de Mathieu Cahn, Adjoint de secteur, j’ai pu en discuter directement avec Roland Ries, Maire de Strasbourg, et Serge Oehler, Adjoint aux Sports. Dès le lendemain, Serge Oehler m’a donné les coordonnées de Salah Koussa, parmi les personnes potentiellement intéressées par un nouveau projet sportif à la Canardière. Après plusieurs rencontres et échanges, Salah Koussa, avec l’aide notamment de Sid et Jihad, a créé l’association sportive « International Meinau Académie ». La Ville de Strasbourg a accepté de confier le Stade de la Canardière à ce nouveau club. Et autre bonne, nouvelle, en discussion depuis de longs mois, la Fédération française de football et le District Alsace ont accédé à notre demande conjointe que les équipes de l’Inter Meinau démarreront au niveau où elles étaient arrivés sous les couleurs de l’ASES. »

Avant de tourner la page de l’ASES, Bernard Bloch a rappelé que la section Football avait vu le jour en 1948 et qu’en 70 ans, le club corporatif de l’entreprise Électricité de Strasbourg était rapidement devenu un club engagé dans les championnats civils.

Une autre date importe soulignée par Bernard Bloch, 1992 qui marque le déménagement du club du Centre sportif sud au Stade de la Canardière, soit 26 année au cours desquelles le club a essayé de contribuer au développement de ce territoire classé Quartier Prioritaire de la Ville.

Comme il l’a souligné, l’ASES à la Canardière ce sont :

  • des centaines de jeunes qui ont grandi avec l’ASES ;
  • des équipes qui ont toutes progressé dans la durée ;
  • des partenariats avec les écoles et le collège ;
  • l’expérimentation du livret de compétence extra-scolaire, menée avec le Conseil Départemental du Bas-Rhin (CD67)et le Collège Lezay-Marnésia ;
  • plusieurs années de partenariats avec Unis vers le sport qui a permis à de nombreux jeunes de bénéficier de soutien scolaires dans le club-house du club ;
  • l’expérimentation menée en partenariat avec L’Atelier et le CD67 : l’ASES Football a été le premier club de football à contribuer à la resociabilisation d’un allocataire du RSA en difficulté ;
  • de nombreux contrats aidés, en lien avec les services de l’État : Cédric Lefère, Laurent Klotz, Joël Bussinger, Guillaume Kotrys, Jennifer Goetz, Pierre-Olivier Fund, Abdellah Bourghardayan, Jihad Ahakkam et Sid Cheaibi ;
  • plus d’une centaine d’encadrants vraiment formidables qui auront vraiment eu du mérite de mener à bien les défis qu’avait décidé de relever le club.

Enfin, Bernard Bloch a tenu à remercier ceux qui l’ont accompagné durant toutes ces trente-et-un ans de membre élu au comité du club, et particulièrement durant ces onze dernières années de présidence : « Merci à tous les encadrants sans lesquels un club n’est rien. Merci aux membres qui auront vécu des moments de bonheur avec l’ASES Football et qui nous ont donné envie de nous bouger pour eux. Merci à mes potes vétérans avec lesquels j’ai partagé ma vie, certains depuis 30 ans. Et merci à Sid, Jihad et Thierry qui ont fait tout leur possible (et bien plus) pour la bonne tenue générale de cette dernière saison compliquée. N’écoutez pas les ragots : les personnes qui s’impliquent sont les bonnes personnes ! »

Avant de passer le flambeau, le club avait organisé une ultime remise de récompenses officielles avec le District Alsace, représenté par François Marcadé.

  • Diplôme d’Honneur : Sid Ahmed Cheaibi, Abbas Hamdoune, Adel Kechida, Sommano Thanphirom et Mike Wagner.
  • Breloque Argent : Jean-Michel Bourbon et Guy Schott.
  • Breloque Vermeille : Bernard Bloch

L’ASES Football est morte, vive l’ International Meinau Académie.

Bernard Bloch (président de la désormais ancienne section Football de l’ASES) a remis les clés du club à Mathieu Cahn (Adjoint au Maire) qui les a redonnées officiellement à Salah Koussa (président de l’International Meinau Académie, désormais en charge de la dynamique footballistique au Stade de la Canardière.Pour marquer le passage de témoin, Bernard Bloch (président de la désormais ancienne section Football de l’ASES) et Thierry Viethen (trésorier) ont rendu les clés du club à Mathieu Cahn (Adjoint au Maire) qui les a remises officiellement à Salah Koussa (président de l’International Meinau Académie, désormais en charge de la dynamique footballistique au Stade de la Canardière.

Pour marquer cette journée historique, les principaux acteurs de cette vie associative avaient tenu à être présents pour remercier l’ASES de son action et encourager de leurs vœux Salah Koussa et le nouveau club de la Canardière.

François Marcadé, administrateur du District d’Alsace de Football

« L’arrêt de l’ASES est un événement particulier car il s’agit du premier club strasbourgeois qui cesse volontairement ses activités. C’est une belle histoire qui s’achève et je tiens à remercier toutes les personnes qui se sont impliquées dans la vie du club car, comme l’a titré en 1995 les DNA : « L’ES a de l’énergie à revendre ! » Et, c’est tout à l’honneur de votre club. A partir de demain, l’IMA – International Meinau Académie- prend la relève de l’ASES. Le club peut s’appuyer sur un bel héritage et aura la possibilité d’avoir un beau football d’animation. Cela passe bien entendu par la formation des jeunes. Le club pourra s’appuyer sur le District d’Alsace qui a fait le nécessaire pour que les équipes de cette structure repartent au mêmes niveaux qui étaient les leurs sous l’ère ASES. Bravo à l’ASES et bon vent à l’International Meinau Académie. »

Gilbert Meikat, représentant la CMCAS de Strasbourg Sélestat, le comité d’entreprise des industries électriques et gazières

« Je tiens à féliciter tous les récipiendaires mais je ressens un sentiment particulier à l’annonce de la fin de l’ASES Football, moi qui suis membre du club omnisports depuis 1978. La mort du club, c’est 70 ans d’histoire du football alsacien et de football corporatif.

Dès le début, le club en corpo a connu des succès avec des titres. 1962 marque un tournant dans la vie de l’ASES Football avec la création d’une première équipe de jeunes, essentiellement composée de jeunes apprentis en formation à Électricité de Strasbourg. Seconde étape marquante en 1968, quand l’équipe senior va défendre les couleurs de l’ASES dans le championnat civil de la Ligue d’Alsace. En 1992, le club a relancé sa politique de jeunes en s’installant au Stade de la Canardière. En 2001, le club a atteint son meilleur niveau, terminant 5ème de Division d’Honneur.

Comment ne pas évoquer non plus la réussite et les nombreux titres décrochés par le club lors des compétitions nationales des industriels électriques et gazières : trois finales et huit titres en Foot à 11 ! La section a également été récompensée en 1985 à Milan en terminant cinquième de la Coupe européenne de l’éclairage, puis en 1995 à Ajaccio en décrochant le titre de vice-champion d’Europe. En 2000, l’ASES Football a organisé et gagné la première Coupe de France de Football à 7 des industries électriques et gazières. Le club récidive en 2004, 2006 et 2011 ce qui faisait dire à un magazine national : « La Coupe de foot à EDF, c’est un sport qui se joue à sept et, à la fin, c’est toujours Strasbourg qui gagne ! « .

C’est aussi la section la plus importante et la plus active de l’ASES avec son tournoi interservices, devenu le FOOTà7 de l’énergie sous, l’impulsion de Bernard, et qui réunit plusieurs centaines de salariés du groupe ÉS, d’EDF, mais aussi de Vialis l’an passé, et de R-GDS cette année.

Depuis 2004, le club est encore plus impliqué dans le quartier au sein des écoles et du collège. L’implication de Bernard Bloch lors de son arrivée à la présidence du club n’a fait que renforcer les liens du club avec le quartier.

Je tiens encore à remercier au nom de la CMCAS tous les dirigeants, bénévoles et sportifs qui ont œuvré pour le bien-être de la section depuis sa création, et jusqu’à aujourd’hui, en ayant une pensée particulière pour deux personnes que j’ai eu la chance de côtoyer en tant que jeune agent, à savoir Marcel Heinrich et Pierre Werle, fondateurs de la section foot. Un merci particulier à toi Bernard, pour ton investissement ces dernières années pour le bien-être des jeunes du quartier de la Canardière.

Pour terminer, je souhaite bon vent à tous les dirigeants et bénévoles qui s’investiront dans la nouvelle structure qui prendra le relai de l’ASES Football. »

Jean Marc Suss, trésorier de l’ASES Omnisports

« C’est une grande émotion d’assister à la dernière AG de la section foot. Pour l’avoir vécu de l’intérieur et des coulisses, je remercie vraiment Bernard qui, depuis son arrivée à la tête du club, a porté la section à bout de bras et un peu seul. Son implication a été reconnue par l’ensemble des personnes du monde politique ou associatif, et il est tout à fait compréhensible qu’à un moment il souhaite passer la main. Cela se traduit aujourd’hui par la fin de la section football, mais fort heureusement il a su faire en sorte qu’une nouvelle structure prenne le relais, embarquant avec elles la plupart des joueurs et encadrants actuels. »

Jean-Claude Mutschler, représentant pour le Groupe ÉS

« Je me souviens qu’avant de devenir l’un des dirigeants du Groupe ÉS, j’ai été président de l’ASES Omnisports et le football était la plus importante des sections de nos 11 sections existantes en 1998. Ses 320 membres d’alors représentaient l’équivalent du tiers des employés d’ÉS !

L’ASES Football, comme l’ont rappelé Bernard et Gilbert, ce sont 70 ans d’histoire. C’est une longue période, mais c’est dans la durée que l’on peut construire des fondations et des passerelles. Je souhaite bon vent à la nouvelle structure. Merci à tous les bénévoles et merci à toi Bernard, toi qui n’a cessé de t’impliquer, et particulièrement dans des moments très difficiles, pour toujours rassurer et convaincre la direction du Groupe ÉS de poursuivre son soutien au club. »

Mathieu Cahn, Adjoint au Maire de Strasbourg

« Tout d’abord, merci à tous les bénévoles, mais également et surtout, merci Bernard pour avoir été pendant toutes ces années un partenaire constructif et tenace. Il est vrai que les dossiers ont souvent mis trop longtemps à bouger et je n’insisterai donc pas sur ces vestiaires qui vous avaient été promis en 1994 et qui n’ont été livrés qu’en 2018…

Il est difficile de de faire vivre un club et encore plus dans un quartier. Sans les bénévoles il n’y a pas de club. En terme de lien social, rien ne remplace le foot. C’est le sport le plus fédérateur car quel enfant n’a jamais tapé dans un ballon ! Je l’ai souvent exprimé, le sport en soi ne porte aucune valeur : ce sont les bénévoles qui les portent. Et il faut savoir faire le lien entre son implication sur le terrain et sa propre vie personnelle. Une page se tourne et une autre aventure s’ouvre aujourd’hui. Oui Bernard, je suis bien conscient qu’il va falloir que tous les partenaires fassent leur maximum afin que la nouvelle structure ait les moyens, ait des moyens. La dynamique portée par l’ASES doit continuer. Bon vent à tous ! »

Jean-Philippe Maurer, Conseiller Départemental

« Beaucoup d’émotion aujourd’hui avec cette page qui se tourne. Ici, à la Canardière, le club a connu plusieurs phases et, avec la prise de fonction de Bernard, un accent particulier a été mis sur les jeunes dans le quartier. Et cet accueil a été une réussite. Le capitaine Bernard a eu un équipage soudé et fidèle qui lui a permis de surmonter beaucoup de moments difficiles. Lavoisier disait « Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme. » Le fait d’avoir tout ce monde impliqué a permis au club de se développer. Un club c’est un organisme vivant : il faut s’en occuper tous les jours si l’on veut qu’il fonctionne. Il faut de la compétence également et ces compétences qu’il y a dans le club doivent également être appréciées ailleurs et rayonner dans la vie en général.

Cher Bernard, tu es un aiguillon, un poil à gratter pour nous autres, élus des collectivités. Les collectivités n’ont plus les mêmes libertés d’action qu’à une certaine époque, ce qui les rend de temps en temps inaudibles Grâce à ton action, un nouveau club voit la jour ici. La vie ne s’arrête donc pas et j’apporte tous mes vœux de soutien à la nouvelle structure.

Merci à François Marcadé et au District Alsace d’avoir fait le nécessaire pour conserver des équipes au niveau qui est le leur. Merci Bernard. Toi qui n’habite pas à la Meinau, tu t’y es impliqué comme peu de monde. »

Remerciant les invités pour leurs mots et leurs encouragements, Bernard Bloch s’est ensuite avancé devant les participants pour marquer le clap de fin et passer la parole à Salah Koussa.

Salah Koussa, président de l’International Meinau Académie

« C’est en rencontrant Bernard en janvier que j’ai eu envie de créer ce projet. Il s’est vite décidé car le club est surtout bien ancré dans le quartier. L’International Meinau Académie est une nouvelle association et je remercie dès à présent tous les politiques pour leur aide à venir Nous aurions besoin de nombreux appuis politiques et économiques pour aider à faire vivre le club. En effet, cette structure ne part pas avec les mêmes moyens financiers dont disposait l’ASES. La structure débute avec Sid et Jihad qui seront sous contrat, mais j’espère obtenir rapidement de l’aide afin de pouvoir former aux mieux les éducateurs de notre nouveau club. Merci Bernard et merci ÉS pour ce que vous avez déjà réalisé ici. »