Assemblée générale 2011

18 mai 2011 : Assemblée générale de l’ASES Football

« Cette Assemblée générale est évidemment particulière car elle se tient dans un contexte difficile pour le club, a d’emblée insisté Bernard Bloch, le Président de l’ASES Football. Depuis un mois et demi, le club a connu deux incidents graves qui alimentent de nombreuses rumeurs, reprises notamment par un battage médiatique qui a même pris une dimension nationale. Autant d’événements qui ont affecté l’image de l’ASES et de tous nos bénévoles, celle du Groupe Électricité de Strasbourg, celles de la Meinau, de la Ville de Strasbourg et toute la famille du football. Ces événements cachent malheureusement tout le formidable travail accompli depuis des dizaines d’années par les membres du Comité et les encadrants du club, notamment depuis vingt ans que nous développons notre projet au Stade de la Canardière. Cette AG marque un tournant important : nous sommes plus motivés que jamais, mais il y aura un avant et un après. Loin de moi l’idée de banaliser les événements récents et j’ai bien évidemment aujourd’hui encore une pensée pour les jeunes joueurs qui ont participé à ce match ASES-SUC. Je peux vous l’assurer : le club de football de la Canardière 2011/2012 sera différent de celui que vous connaissez aujourd’hui. » 

Le foot est d’abord un jeu, un loisir !

Fort d’un budget maîtrisé et de finances saines, au-delà de ses motivations intactes, Bernard Bloch a rapidement rassuré les membres votants et les nombreux représentants d’associations et de collectivités présents à cette AG sur la poursuite des actions menées par le club. Le projet social du club sera poursuivi : organisation de stages, interventions en milieu scolaire au Collège Lezay Marnésia et dans les écoles élémentaires Fischart et Canardière, participation active au projet pilote de Livret de compétence extrascolaire mené avec le collège, partenariat avec Unis vers le sport pour favoriser le soutien scolaire des jeunes de la Canardière.

Après avoir ensuite dressé un rapide bilan de l’année sportive en cours, Bernard Bloch a développé le nouveau projet du club. Il souhaite développer une nouvelle dynamique, développer le dialogue et l’esprit d’équipe, tant au sein du Comité, de l’encadrement et des joueurs qu’avec leurs familles et le public. Mais il insiste sur la nécessité d’étoffer le Comité directeur et l’encadrement. « Nous réduirons le nombre d’équipes afin de renforcer l’encadrement nécessaire et, pour parer aux dérives, nous appliquerons une tolérance zéro, en commençant par sanctionner les écarts de langage qui sont les premiers signes du manque de respect de l’autre. Pour relever ces défis, nous nous appuierons sur des compétences complémentaires, en relation avec des structures et associations de la Meinau que nous côtoyons depuis de nombreuses années et avec lesquelles nous partageons l’envie de développer un projet commun. Dès la reprise, les membres de l’ASES Football prendront plaisir à se retrouver avec leur famille et leurs amis pour rencontrer et jouer, non pas contre mais avec une équipe en face qui sera tout sauf un adversaire. En parlant ainsi, je ne fais que m’inscrire dans la troisième voie tracée par la Ligue d’Alsace de football lors de son colloque contre les incivilités. »

En conclusion de la présentation de son projet, Bernard Bloch rappelle que, certes l’action de l’ASES Football est appréciée par le monde de l’entreprise, les collectivités territoriales et les associations de proximité, mais l’image du club est affectée auprès de la LAFA et du public. C’est pourquoi, il insiste sur la nécessité de montrer un nouveau club et d’aller de l’avant. « A nous tous de redémontrer que le Stade de la Canardière et la Meinau sont des lieux d’accueil et de joie de vivre. C’est de notre avenir, mais surtout de celui des jeunes qui habitent la Canardière dont il est question et pour lesquels nous continuerons d’agir pour les aider à s’épanouir. Merci de votre soutien et de votre confiance. »

Les comptes, le bilan et le projet présentés lors de cette AG ont été approuvés à l’unanimité. Les participants ont également validé et applaudis la proposition du président d’intégrer au Comité directeur de l’ASES Football Jean-Luc Kaneb (entraîneur des débutants, responsable de la Maison des potes et animateur à Bulles de famille) et d’y inviter régulièrement Hamed Ouanoufi (animateur jeunes au Centre socio-culturel de la Meinau) et Haydar Kaybaki (médiateur à la
PAM, Prévention spécialisée et action sociale à la Meinau).

***

L’ASES démarrera en Division 3

En quoi l’ASES est-elle une association et un club particuliers ?
Créée en 1948, et comme son nom l’indique, l’Association sportive d’Électricité de Strasbourg est un club d’entreprise dont l’objectif est de favoriser la santé physique et la dynamique collective de ses salariés. Notre objectif a fortement évolué quand, en 1992, nous avons engagé en championnat deux premières équipes de jeunes puis, l’année suivante, nous avons déménagé au Stade de la Canardière. Notre cinquième place en Division d’honneur en 2002 a marqué l’apogée du club d’entreprise car, c’est cette époque a été marquée par la baisse des embauches et donc le vieillissement des effectifs d’Électricité de Strasbourg. Nos collègues joueurs ont quitté le club les uns après les autres et nous ne sommes plus guère que 4 salariés et retraités de l’entreprise sur les 260 membres actuels de l’ASES Football. 

Ceci a-t-il motivé votre décision de répartir au plus bas de l’échelle ?
Les incidents que nous avons rencontrés et qui, hélas, ne sont pas exceptionnels dans le football, nous ont fait prendre conscience que notre club d’entreprise était certainement arrivé à la limite de ce que nos statuts nous permettaient. Le projet social est au cœur des statuts de notre club omnisports et la performance sportive est aujourd’hui secondaire dans notre projet. Nous avons ressenti le besoin impérieux de revenir aux valeurs premières de notre projet : l’épanouissement personnel et collectif, le plaisir de se rencontrer et de faire des rencontres sur et autour d’un terrain de jeu. En fait, nous n’avons pas décidé de repartir tout en bas mais de faire comme si nous étions un nouveau club avec un nouveau projet. Et c’est le cas. Nous saurons relever ce nouveau challenge avec les encadrants et les joueurs séduits par cette redécouverte du football loisirs.

 ***

Les membres distingués

  • Plaquette de bronze : Jean-Claude Eber
  • Breloque d’or : Gérard Jantet
  • Breloques de bronze : Pierre-Olivier Fund, Jimmy Kuss
  • Diplômes d’honneur : Nicolas Collin, Nora Habi, Stéphane Henner, Marc Kelhetter, Claude Koertje, Christian Kot, Steve Kuss, Marc Lobstein, Rocco Mastronicola, Philippe Meyer, Michel Schulz, Jean-Philippe Stocky.

Ils ont dit

François Marcadé, représentant Albert Gemmrich, président de la LAFA. « Votre rapprochement avec les structures de proximité est une excellente initiative. Tous, on doit travailler ensemble. Les valeurs du bénévolat que vous incarnez, la mission sociale que vous menez a toujours été réalisée dans un excellent esprit dans le quartier, et j’ai vu avec satisfaction que vous avez décidé de poursuivre cette mission. Vous avez aussi décidé de changer de cap sportif, c’est tout à votre honneur, c’est un moment difficile à passer mais vous y arriverez tous ensemble, en continuant à être solidaire. La LAFA est d’ailleurs vous et avec vous. »

Marc Koenig, président de l’ASES Omnisports. « Nous soutenons unanimement les initiatives prises par Bernard et le projet qu’il vous a présenté et que vous avez voté à l’unanimité. Il faut beaucoup de courage pour relancer la vie de cette section après les incidents que vous avez vécu et qui, je le sais, l’ont affecté à titre personnel. Merci et bravo à vous tous. »

Jean-Claude Mutschler, Directeur des ressources humaines. « C’est un tournant et un nouveau départ pour votre section. Vous repartez vers un nouveau projet et nous vous soutenons au sein de la Direction du Groupe ÉS. Et nous continuerons à vous soutenir dans votre action citoyenne. Mais il y a une épée de Damoclès au dessus de la section, Bernard Bloch est un président bénévole mais derrière lui, les postulants du Groupe ÉS sont rares. Or, les statuts sont clairs et un club de l’ASES doit être encadré par des salariés de nos entreprises et porter les valeurs que nous défendons, à commencer par le respect et la solidarité. Si on est là depuis 63 ans, c’est qu’on y croit. Bravo donc pour votre nouveau projet et bonne réussite à vous tous. »

Mathieu Cahn, Adjoint au Maire de Strasbourg. « Parce que depuis trois ans que je suis élu, j’ai eu l’occasion de rencontrer vos dirigeants qui s’investissent au quotidien dans ce club alors que la plupart d’entre eux n’y habitent pas, de même d’apprécier le soutien d’Électricité de Strasbourg à ce club alors même que son image peut être affectée. Je suis impressionné par ce que vous a présenté votre président et son comité, par son analyse et les pistes qu’il souhaite explorer et qui réaffirment votre ancrage au sein du quartier de la Meinau, qui réaffirme les valeurs auxquelles vous croyez et que vous portez avec tous vos encadrants et bénévoles. A la Ville de Strasbourg, nous avons une confiance forte pour ce club car ses dirigeants, ses éducateurs, n’ont jamais plié sur ces valeurs et nous en avons encore eu une démonstration ce soir. Merci pour tout cela. » 

Jean-Philippe Maurer, Député et Conseiller Général. « C’est une AG historique. Effectivement, il y a un avant et un après. J’ai le plus profond respect pour tous ceux qui ont porté le club durant cette période et qui ont décidé de relever ce nouveau défi. L’engagement de l’entreprise est à souligner. Les moyens financiers conséquents qu’elle consacre à ce club permettent la réalisation locale d’un projet social. Votre rapprochement avec un certain nombre d’associations du quartier est une forme d’accélérateur car vous considérez de façon très pertinente que la vie sportive fait partie du projet de vie d’un quartier et que le parcours d’intégration d’un jeune peut aussi se faire au sein d’un club sportif. Il importe aujourd’hui de se tourner vers l’avenir et de donner du temps à votre club pour se reconstruire. Plus que jamais, nous soutenons l’ASES Football. Oui, votre club a un avenir, pour le plus grand bien du quartier de la Meinau. »