Assemblée générale 2009

 

29 mai 2009 : assemblée générale de l’ASES Football

Avec de nombreux titres de champions décrochés en mai par les équipes de l’ASES, l’AG 2009 tombait à pic. Comme, de plus, les comptes sont à nouveau dans le vert, le président Bernard Bloch avait de bonnes raisons d’afficher le sourire.

Après la traditionnelle lecture du PV de la précédente AG par Richard Sarran (secrétaire général du club), Jean-Claude Eber a dressé un bilan sportif en félicitant « le Comité directeur, son président et l’ensemble des dirigeants et entraîneurs qui ont beaucoup travaillé. Le président délégué a notamment  » félicité Roger Martini et Patrick Schreiber qui ont assuré la relève de Pascal Allemann, le président des jeunes hélas mobilisés par de nombreux déplacements professionnels. Ils ont eu beaucoup de courage, car s’occuper d’une section de jeunes forte de 155 membres n’est jamais facile. « 

Commentant les résultats des équipes de l’ASES, Jean-Claude Eber a félicité l’ensemble des entraîneurs et dirigeants pour leur activité quasi-quotidienne au sein du club et les très bons résultats obtenus. Il a bien évidemment accordé une mention spéciale à Guy Schott, Patrick Gauthier et Grégory Pascal pour les titres respectivement décrochés par les vétérans, les seniors 2 et 1, en attendant peut-être encore les titres des deux équipes de benjamins. Il a également souligné la qualité du travail de Vincent Steiner qui, pour sa première saison en tant qu’entraîneur, a su amener de la sérénité et des résultats au niveau des Seniors 3 qui finissent seconds de leur groupe.

Après la traditionnelle lecture du PV de la précédente AG par Richard Sarran (secrétaire général du club), Jean-Claude Eber a dressé un bilan sportif en félicitant le Comité directeur, son président et l’ensemble des dirigeants et entraîneurs qui ont beaucoup travaillé. Le président délégué a notamment  » félicité Roger Martini et Patrick Schreiber qui ont assuré la relève de Pascal Allemann, le président des jeunes hélas mobilisés par de nombreux déplacements professionnels. Ils ont eu beaucoup de courage, car s’occuper d’une section de jeunes forte de 155 membres n’est jamais facile.  » Commentant les résultats des équipes de l’ASES, Jean-Claude Eber a félicité l’ensemble des entraîneurs et dirigeants pour leur activité quasi-quotidienne au sein du club et les très bons résultats obtenus. Il a bien évidemment accordé une mention spéciale à Guy Schott, Patrick Gauthier et Grégory Pascal pour les titres respectivement décrochés par les vétérans, les seniors 2 et 1, en attendant peut-être encore les titres des deux équipes de benjamins. Il a également souligné la qualité du travail de Vincent Steiner qui, pour sa première saison en tant qu’entraîneur, a su amener de la sérénité et des résultats au niveau des Seniors 3 qui finissent seconds de leur groupe.

Le sage du club – comme le surnomme affectueusement son président – a tenu à sensibiliser les membres du club que  » nos premiers ennuis viendront à la rentrée. Aujourd’hui, nous sommes saturés, il nous sera impossible d’accueillir de nouveaux joueurs. Nos structures et surtout nos installations sont insuffisantes et ne le permettent pas. «  Jean-Claude Eber a également insisté sur la nécessité de canaliser le public et éviter ainsi que l’ASES ne devienne un second Neuhof, avec le terrain sanctionné, des matches perdus sur tapis vert.  » Nous ne devons pas devenir prisonniers de notre quartier. Il faut respecter nos règles, celles de l’ASES, car nous avons également une grande responsabilité envers nos sponsors et en premier lieu envers le Groupe Électricité de Strasbourg qui nous permet de nous développer. « 

Enfin, Jean-Claude Eber a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière de dirigeant sportif, après 61 ans passées dans le foot, une carrière récemment récompensée par une Médaille de Bronze de Jeunesse et Sports. Prenant acte de sa décision, le président Bernard Bloch a précisé que Jean-Claude Eber restera président délégué, en charge notamment du club-house et des achats, ainsi que du suivi des licences et cotisations.

Des finances dans le vert

 » Comme le Comité vous l’avait annoncé l’an dernier, la dette a été effacée au 31/12/2008 et un patrimoine a été reconstitué. «  C’est un trésorier heureux qui a ainsi présenté les comptes de la section Football. Après plusieurs années de déficits, le résultat 2008 est positif et permet de redresser le bilan de l’ASES Football avec un patrimoine permettant d’envisager l’avenir avec davantage de sérénité. Frédéric Fritsch a souligné l’exemplarité du travail de Jean-Claude Eber qui a su allier une parfaite maîtrise des dépenses et une gestion rigoureuse des achats. Frédéric Fritsch a également remercié le Groupe ÉS dont le mécénat de 10.000 € permet de pérenniser l’action sociale menée par le club dans les quartiers sud de la Ville de Strasbourg.  » Les finances du club vont nous permettre, d’une part d’acheter de nouveaux équipements et matériels, d’autre part de motiver et renforcer l’encadrement du club.  » Le trésorier a toutefois sensibilisé les membres sur la nécessité de développer de nouvelles recettes et des sponsors afin d’atténuer l’impact du soutien de l’entreprise sur le fonctionnement du club au quotidien.

Professionnaliser et responsabiliser l’encadrement

Faisant échos aux bilans sportifs et financiers, le rapport moral a permis à Bernard Bloch de rappeler que le Comité directeur avait récemment été élargi pour encore mieux donner la parole aux sections, jeunes, seniors et vétérans.  » Les missions de chacun ont été précisées et cette clarification a permis à chacun de mieux faire progresser le club. « 

Cette « professionnalisation » de l’encadrement se traduit aussi par la forte incitation faite à l’encadrement du club de suivre les formations proposées par la LAFA. Bernard Bloch a tenu à nommer les 17 encadrants qui se sont inscrits à une formation durant la saison 2008/2009 :

  • Jeunes arbitres : Nora Habi et Amine Aïssani
  • Référent arbitre : Bernard Schaettel
  • Brevet d’Etat 1er degré : Guillaume Kotrys
  • Animateur senior : Roberto Scigliano
  • Initiateur 1 : Nicolas Deparis, Vincent Steiner, Dominique Sturny
  • Animateurs jeunes : Azzedine Aïssani, Sadia Kadiakhe, Yassine Messaoudi
  • Formation dirigeant : Hélène Stritch, Magalie Fritsh, Michel Schulz
  • Informatique : Richard Sarran, Roger Martini, Patrick Schreiber

De plus, une première réunion d’encadrement organisée par le président a permis de sensibiliser les 30 participants à certaines règles d’arbitrage et au rôle du capitaine.  » Nous envisageons également de proposer à notre encadrement une sensibilisation de l’encadrement à la reprise de septembre et une formation aux gestes de premier secours d’ici la fin de l’année « , a précisé Bernard Bloch.

Autre motif de satisfaction, la création du Magazine de l’ASES qui en est déjà à son numéro 8 et qui participe à  » améliorer la communication interne au sein du club, notamment en faisant mieux se connaître entre elles les différentes équipes et l’encadrement de l’ASES Football. « 

Côté cotisations, bonne nouvelle pour les membres avec des montants qui resteront inchangées.  » Le mécénat d’ÉS et nos finances à nouveau saines nous permettent de continuer à favoriser l’inscription et la réinscription de nos membres qui viennent souvent du quartier de la Canardière qui n’est pas épargné par la crise. « *

Se fixer des objectifs ambitieux, en restant un club sain !

Après cette saison riche en titres, le club va devoir gérer les accessions en divisions supérieures.  » Nous menons une politique de long terme et il ne s’agit certainement pas de nous contenter de jouer le maintien. Riche de nos 355 membres, nous disposons d’une base solide qui nous permet de viser les premiers rôles.  » Mais pour le président de l’ASES Football, cette ambition légitime ne doit pas se faire au détriment de la bonne ambiance générale.  » Nous devrons être vigilants et plus fermes avec les joueurs qui n’entrent pas dans l’éthique du club et qui ne respectent pas nos valeurs. Et il en va de même avec notre public. C’est à nous de gérer le public que nous souhaitons avoir pour participer à la vie du club et encourager le football avant tout, les arbitres, nos équipes mais également nos adversaires. Je rêve d’un club où le football est une fête. « 

Développer l’action sociale à la Canardière

Outre le club sportif, l’ASES Football a développé pour les jeunes du quartier une action sociale, animée par des éducateurs du club. Depuis 2004, le club anime des sections sportives scolaires au Collège Leyay-Marnésia.  » Depuis la rentrée scolaire de septembre 2008, Jimmy Kuss coanime quatre sections sportives football pour les enfants des classes de 6ème à 3ème. Par ailleurs, nous avons remporté deux appels d’offre de la Ville de Strasbourg dans le cadre de Contrats éducatifs locaux (CEL) et chaque semaine, Alexis Loehr et Patrick Schreiber interviennent en animation périscolaire dans deux écoles élémentaires de la Meinau, Canardière et Fischart. Enfin, nous avons poursuivi notre partenariat avec Unis vers le sport pour faciliter le soutien scolaire des élèves du quartier. « 

Un bémol majeur : Des infrastructures insuffisantes qui exigent de refuser l’inscription au club de nouveaux jeunes du quartier

Le regret majeur du président porte sur la nécessité de refuser l’inscription de nouveaux jeunes footballeurs.  » Je pense traduire l’état d’esprit de tout le club en affirmant que cela nous fait très mal au cœur de devoir refuser des jeunes. Nous en avons refusé 40 l’an dernier, dont certains nous étaient pourtant recommandés par les services sociaux des collectivités territoriales. Et nous savons que nous en refuserons plus de 80 cet été, cette augmentation s’expliquant par la réhabilitation de l’habitat à la Canardière et particulièrement à deux pas d’ici au Baggersee. Qui va accueillir ces jeunes ? Pas nous. Nous devons garantir la sécurité et la qualité de l’encadrement de nos membres. Les bénévoles sont particulièrement motivés et s’investissent des milliers d’heures au club chaque année. Mais avec un seul terrain et deux petits vestiaires presque dignes de ce nom, nous ne pouvons faire plus. J’en appelle à nouveau à nos élus. Tant de clubs ont bénéficié de belles installations sans en faire le quart de l’action que nous menons à la Canardière. Chez nous, les travaux se sont arrêtés et les installations provisoires semblent malheureusement parties pour durer. Pourtant, la surface foncière existe et les projets ont déjà été abordés :

  • Transformer en synthétique le terrain à sept inutilisé,
  • Transformer en parking le terrain stabilisé impraticable,
  • Construire huit nouveaux vestiaires aux normes avec les équipements qui vont avec.
    Est-ce trop demandé pour une association phare de la Meinau ? « 

Un grand merci aux sponsors et à tous les bénévoles

En conclusion de son rapport moral, Bernard Bloch a tenu à remercier les sponsors du club, notamment la CMCAS et bien sûr ES dont les équipes portent fièrement les couleurs. Mais également les membres-sponsors internes au club ainsi que Dollinger Electricité implanté à Illkirch et nouveau venu parmi les partenaires du club.