Nouveau terrain synthétique !

 

17 juin 2006 : inauguration des nouvelles installations du Stade de la Canardière

Équipé d’un tout nouveau gazon synthétique, le terrain de foot du stade de la Canardière a été inauguré par les élus des collectivités qui ont cofinancé les travaux.

En arrivant sur les lieux, les élus ont foulé le gazon synthétique et se sont entretenus longuement avec les jeunes du club et leurs entraîneurs qui ont pu témoigner de l’intérêt d’un tel équipement. Le Bas-Rhin est ainsi le département pilote en France qui s’est mobilisé pour installer des terrains synthétique du nord au sud et d’est en ouest.

Ça ne sent plus l’herbe tendre et, par temps de canicule, ça brûle un peu les pieds, mais le gazon synthétique dure plus longtemps. “ Bien entretenu, il tient 10 à 15 ans ”, précise Marc Lainé, conseiller technique. “ On peut accepter douze équipes par semaine. Le gros avantage, c’est que le scolaire et le périscolaire peut l’utiliser tous les jours ”, ajoute Gilbert Schneider, président de la Ligue d’Alsace de football.

Un grand club ouvert sur le quartier

L’ASES Football compte 250 membres dont neuf équipes de jeunes comme l’a souligné le président de la section foot, Marc Huck. “ 90% des membres sont du quartier. Et c’est le but ”, a tenu à préciser Christian Buchel, directeur général d’Électricité de Strasbourg. Ce que n’ont pas manqué de relever les élus strasbourgeois. “ C’est un grand club ouvert sur le quartier qui permet de faire vivre les règles du sport. C’est un des moyens d’apprentissage des lois sociales ”, a déclaré Robert Grossmann. “ L’esprit sportif et le fair-play sont des valeurs importantes ”, a renchéri Fabienne Keller.

Ravi que cette inauguration ait lieu pendant la coupe du monde de football, Jean-Philippe Maurer, Conseiller général du quartier, se référant à un film célèbre a déclaré qu’on est passé “ d’un gazon maudit à un gazon béni ”. Un gazon qui a aussi bénéficié de la manne de l’union européenne, comme l’a rappelé Pascal Mangin, l’adjoint de quartier. Sa part a été de 236 117 €, celle du Conseil Général de 241 042€ et celle de la Ville de Strasbourg de 430.000 €. Soit un investissement de 907 222 € pour un gazon qui mérite désormais toutes les attentions.

Forte de ces nouvelles installations, l’ASES Football pourra poursuivre sa politique d’aide à l’insertion des jeunes en difficulté, un club qui accueille déjà 160 jeunes de la Canardière et qui a mis en place des sections Football-études avec des écoles de la Meinau, en partenariat avec le Rectorat.

Un tournoi inter-entreprises pour conclure cette journée

Pour marquer cette journée, l’ASES Football avait invité des entreprises à participer à un grand tournoi.